DuckDuckGo, le moteur de recherche qui ne vous espionne pas

DuckDuckGo

Voilà environ un an que j'utilise quotidiennement le moteur de recherche DuckDuckGo, en parallèle de l'inévitable Google. Jusque-là, ce moteur de recherche qui met en avant son respect de la vie privée était resté plutôt confidentiel : l'affaire Snowden et le lifting qu'il vient de recevoir pourraient bien en faire un des moteurs de recherche à surveiller. C'est pourquoi j'ai eu envie de vous le présenter aujourd'hui !

Pourquoi ne pas utiliser Google, comme tout le monde ?

  1. Parce que j'aime tester de nouveaux outils :)
  2. Parce que je me suis rendu compte de l'importance que Google avait pris dans mon quotidien, petit à petit : ce sont eux qui gèrent ma boîte mail, mon agenda, connaissent mes recherches internet, les vidéos que je regarde sur Youtube, sont aussi sur mon téléphone via Android, géraient mes flux RSS (mais ça, c'était avant)… Sans être particulièrement parano, ça peut tout de même faire réfléchir.
  3. Suite à l'affaire Snowden, nous savons en outre que toutes ces données prétendument privées ne le sont pas réellement : même si je n'ai pas grand-chose de vital à préserver, c'est plutôt désagréable.
  4. Parce que Google, Bing et consorts apprennent de nos historiques de recherche et nous proposent des résultats personnalisés, en fonction de ce qui devrait, selon eux, nous intéresser. Tout ça sans qu'on en soit forcément conscients. C'est ce qu'on appelle la search bubble. Cette idée peut être intéressante, puisqu'elle nous permet un accès plus rapide aux résultats censés nous intéresser, mais nous coupe aussi de tout les autres contenus, et donc d'une bonne partie de la richesse du web.

Heureusement, DuckDuckGo est là !

DuckDuckGo m'a instantanément séduit par certaines fonctionnalités très innovantes, ainsi que par son respect de la vie privée. La couleur est d'ailleurs annoncée dès la page d'accueil : "DuckDuckGo, le moteur de recherche qui ne vous espionne pas". Dax, sa mascotte sympa, a aussi pesé dans la balance :). Le modèle économique de DuckDuckGo est basé sur l'affichage de publicités et l'affiliation : lorsqu'un internaute achète un produit sur eBay ou Amazon en y ayant accédé via DDG, le moteur touche alors une petite commission.

Le design était jusque-là clair mais assez spartiate, et il manquait quelques fonctionnalités, ce qui me faisait finalement repasser assez souvent sur Google ou Bing. Mais DDG a subi une refonte importante il y a 2 semaines, refonte qui a abouti à un moteur beaucoup plus moderne et agréable à utiliser, avec l'intégration de nombreuses fonctionnalités qui facilitent la vie de l'utilisateur. Car comme le disait Steve Jobs :

Design is not just what it looks like and feels like. Design is how it works.

Nouveau design

Le design a été revu : l'interface de DuckDuckGo est désormais bien plus moderne, plus fine. Malgré l'intégration de nouvelles fonctionnalités, elle parvient à demeurer claire et épurée.

DuckDuckGo - Accueil DuckDuckGo - Accueil

Les !bang, killer-feature de DDG

S'il ne fallait retenir qu'une seule des fonctionnalités de DuckDuckGo, ce serait celle-là. Les !bang sont des raccourcis permettant de lancer la recherche à partir de DDG, directement dans d'autres sites. Je n'en voyais pas trop l'intérêt au départ, mais ça m'a rapidement conquis : depuis la barre de recherche de mon navigateur (à laquelle j'accède avec Ctrl+K, ou Ctrl+L pour les navigateurs qui n'ont qu'une barre d'adresse), je saisis ma requête de recherche suivi d'un !bang pour aller requêter directement Youtube, Google Maps ou Wikipedia, par exemple. Vous pouvez voir la liste de tous les !bang disponibles en utilisant le "meta-!bang "!bang. Quelques exemples de !bang bien utiles :

  • ! pour accéder au premier résultat de recherche ("I'm feeling ducky", l'équivalent du "I'm feeling lucky" de Google)
  • !g pour rechercher dans Google,
  • !b pour rechercher dans Bing,
  • !gi pour rechercher dans Google Images,
  • !bi pour rechercher dans Bing Images,
  • !gmaps (je vous laisse deviner),
  • !yt pour rechercher dans Youtube,
  • !w pour rechercher sur Wikipedia,
  • etc.

“Résultats riches”

Les images et vidéos sont désormais directement visibles sur DDG. Il n'est donc plus nécessaire d'aller faire des recherches sur Google Images ou Bing Images, comme c'était le cas jusqu'à présent : une raison de moins de quitter le site ! En outre, l'affichage des résultats est désormais enrichi lorsque votre recherche concerne des recettes de cuisine, des applications, des adresses (affichage avec Open Street Maps), etc.

DuckDuckGo - Recettes de muffins

En prime, DDG intègre désormais quelques raccourcis sympa, comme le faisait déjà Google notamment : essayez par exemple de saisir la requête meteo lyon :)

Sémantique : sujets connexes / désambiguation

Voilà une fonctionnalité qui peut fortement accélérer vos recherches. Par exemple, si vous lancez la requête "Ruby", vous allez vous retrouver avec des résultats pour la pierre précieuse, le langage de programmation, la couleur, un personnage de série, et plein d'autres significations différentes de cette même requête. DuckDuckGo vous affiche alors un bandeau qui vous permet de sélectionner le sens que vous mettiez derrière votre requête, et la reformule pour que vous trouviez les résultats espérés.

DuckDuckGo - Sujets connexes et désambiguation

Cette fonctionnalité semble encore en être à ses balbutiements et n'est pas toujours totalement fiable, mais l'idée est vraiment intéressante !

Un futur poids-lourd de la recherche ?

Depuis cette mise à jour, DuckDuckGo a d'ailleurs définitivement supplanté chez moi tous les autres moteurs de recherche. La seule raison qui me fait encore utiliser de temps à autres le !bang !g pour accéder à Google est sa fonctionnalité de recherche par période, que je trouve vraiment extrêmement utile, et qui ne se retrouve à ma connaissance dans aucun autre moteur grand public.

Avec Bing qui peine toujours à décoller (4.0% dans le monde, 2.9% en France sur les 12 derniers mois), Google est toujours aussi dominateur (88.8% dans le Monde, et même 93.8% en France ces 12 derniers mois !) mais les récentes affaires de respect de la vie privée écornent un peu son image. Les internautes prennent petit à petit conscience de la masse de données qu'ils confient à tous ces géants du web : des outils comme DDG me semblent donc promis à un bel avenir. D'ailleurs, suite à l'affaire Snowden, le volume de requêtes DDG a été multiplié par 3. Bien évidemment, avec ses 5 millions de requêtes par jour, le moteur de recherche au canard reste très loin des 3 à 6 milliards (!!) de recherches quotidiennes effectuées sur Google.

Néanmoins, DuckDuckGo grandit doucement mais sûrement et fait son petit bonhomme de chemin. Il représente aujourd'hui une alternative crédible aux poids lourds que sont Google, Bing et Yahoo. Apple a d'ailleurs récemment annoncé que DuckDuckGo serait intégré à la prochaine mouture d'OSX 10.10 "Yosemite", ce qui pourrait encore accélérer son adoption. C'est tout le mal que je lui souhaite !


Références